South Indies Crew
Accueil > Artistes > Rafya

Rafya

dimanche 5 mars 2017, par krAze

C’est l’histoire de deux frères originaires de Grand Camp, nourris aux sound systems du WTP, Washinton et mixtapes NDBF...
Petit à petit ils se laissent emporter par la vague NTM, Drum song, Heathen megamix, Mercury riddim...

Pour l’ainé, RAFYA,
le déclic se produit au lycée avec quelques connexions et perdure en région parisienne après avoir monté un crew avec des amis.

Pour KENZY,
le désir d’évoluer au sein du mouvement dancehall se fait sentir au début des années lycée, sans jamais prendre de forme réelle.

Leurs chemins se séparent, mais l’objectif reste le même.

De son côté Rafya, commence a faire quelques petits sound par-ci par-là. Il enregistre ses premiers morceaux avec son crew de l’époque .

Tandis qu’en Guadeloupe, kenzy s’intéresse de plus en plus au mouvement, par le biais du dalton crew, de la relève WTP, du NEP a travers lesquels il découvre l’univers dancehall.
Chemin faisant, en 2003, il rencontre des jeunes mc de la ville de Sainte-Rose et intègre le Black Scare crew.
C’est à cette époque qu’il enregistre son premier morceau. S’en suivra de mini mixtape avec les sons du crew et de petits sound system dans la région.

Durant l’été 2003, les deux frères se retrouvent en Guadeloupe, et décident de réaliser une mixtape qui rassemblera les dj’s avec lesquels ils ont grandits et qui ont croisé leur route.

C’est ainsi que naît " TUNE AFTA TUNE ".

Cette street-mixtape rassemblait le Dalton crew, le SanKtu-R, Black Scare crew, Mighty Kalimba, le Black Miki and more...
Le top départ était donné.

De retour sur PARIS, Rafya commence à poser sur differentes mixtape notamment sur celles du 2VM et d’ambition prod. Il enregistre des morceaux qui commenceront a tourner sur le net.
S’ensuit une période de recul pour laisser place à d’autres priorités.

Kenzy, lui, rencontre le Emergency Crew (Tichab, Aloman, Ti Blunt) avec lesquels il entame une nouvelle aventure, d’ou naitra des tapes telles que " Dancehall Xpression ".
Il apparaitra sur differentes mixtapes Gwada et Madinina. Il fait la rencontre de compositeurs tels que Fackman et Koryas grâce auxquels il participera à de mémorables seances freestyle avec des artistes comme Asayah, Little Espion, Curtis, Big Jay.

Il se fera connaitre du public underground grâce à un titre qui en ravira plus d’une : "Pass Ou Ni Atout", sur une instru composée par 6MIK. Suivra un morceau soca en combinaison avec Tichab : "Sexy Gyal Dem".

Rafya alors associé à Mystia (chanteuse R’n’B/Zouk) interprète "On Sèl", morceau reggae qui comblera les amateurs du genre, les néophytes y compris.

En 2004, ils se rejoignent sur Paris et enregistrent leur premier street album : " Show Dem " !
(200 exemplaires)

Il recevra un très bon acceuil de la part des aficionados et même du public que l’on qualifiera d’adultes. Mélange de morceaux dancehall, reggae , rap sur des thèmes tant variés que conscients.

Durant l’été 2005, Kenzy & Rafya continueront d’apparaitre sur des mixtapes gwada (Double sound, OSL, 6mik, 2 Taff Compress...) panam (Dash a Faya).

Une fois réunis, ils enchaineront les combinaisons et les scènes (La Cigale, le Starter, Toulouse...), les émissions radio (Lesson 1 Tcher, Kickkilla Show)

En 2006, ils enregistrent un morceau qui les fera connaître du tout public dancehall, le célèbre " Come Back ".

A cela s’ajoute des apparitions sur des mixtapes telles que DemosSound, West Indies Alliance, album Didi Mighty (tou cho ! byen griyé) et compiles à venir Dancehall Tracks dont la vidéo promo tourne déja sur le tout net et en boîte.

Aujourd’hui encore ils apparaissent sur des mixtapes incoming, Hip Hop Poko Dead 2, Fuzion Riddim, mais ils préparent surtout leur nouvel album qui promet d’être riche en surprises. Chut !!...

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0